Mot de bienvenue

michel buisson

Michel Buisson – Maire de Brie

«Bienvenue à Brie»

La campagne, la forêt, l’agriculture, les grands espaces et le grand air sont des atouts de la ruralité ; qualité de vie que nous défendons et préservons.

Brie est une commune rurale située à l’orée de la forêt de la Braconne, à une quinzaine de kilomètres au nord-est d’Angoulême.

Sa superficie de 3405 hectares, ses 4200 habitants la placent dans les quinze plus grandes communes de Charente.

Les Briauds sont répartis dans 41 villages et hameaux ainsi que dans le camp militaire occupé par le 515ème Régiment du Train. Cette unité de l’armée qui est passée au statut de professionnel en 1999, accueille plus de 1000 militaires et civils.

Notre tâche principale est la gestion des finances de la commune tout en répondant aux besoins et aux attentes de ses habitants.

- A ce titre, nous avons depuis 1989, créé des structures d’accueil avec l’école maternelle et les centres de loisirs… mais également mis en place des services comme le ramassage scolaire, des lignes de transport avec « Le réseau Vert » et le transport à la demande.

- Toutefois, le point noir est celui de l’entretien et de la réfection des routes et chemins ruraux.

En effet, les 96 kilomètres de voiries dont 46 goudronnées nécessitent des investissements financiers lourds.

Il faudra du temps !

La création, depuis 1993, d’une zone d’activités artisanales et commerciales ainsi que d’une zone industrielle intercommunale a permis l’implantation de commerces et d’entreprises. Ces derniers jouent un rôle essentiel dans l’économie locale tout comme les artisans et les professions libérales.

Le monde associatif est un atout important dans notre commune.

La communication est une action primordiale. Nous avons mis en place :

  • «BRIE INFOS» : mensuel qui paraît au début de chaque mois
  • «VIVRE A BRIE» : édité 2 fois par an
  • la PLAQUETTE ACCUEIL distribuée aux nouveaux arrivants

Les élus sont à l’écoute des citoyens et œuvrent pour le bien-être de tous même s’ils sont conscients qu’ils ne peuvent pas satisfaire toutes les demandes.