Histoire des Maires de Brie

Bien avant la révolution de 1789, les paroisses, à la fois circonscriptions religieuses et communautés civiles d’habitants, étaient administrées par des représentants des habitants. Elles étaient gérées sur le plan religieux par les « fabriciens » et sur le plan civil par des « syndics ». Parmi les derniers connus, on trouve CAUSSEAU en 1777 ou encore JOUANNET en 1789. Mais à l’inverse des maires, leurs compétences étaient limitées au mandat reçu le jour de leur élection. La réunion des Etats Généraux ainsi que les événements de 1789, entraînent la mise en place de l’Assemblée constituante. Elle allait modifier profondément le visage administratif de la France. Les premiers travaux furent de définir les circonscriptions territoriales et leurs gouvernants. Une commune fut créée par paroisse ou communauté de campagne. Comme chaque commune, BRIE devait être administrée par un Maire, des officiers municipaux, un procureur syndic et un conseil général de douze citoyens.

L’élection du 1er maire de BRIE en 1790 s’est déroulée en 3 jours :

3 février 1790, les électeurs de BRIE se rassemblent sans doute à l’église, lieu habituel de telles réunions. « Tous, sont pleins de confiance aux lumières et zèle de l’Assemblée Nationale, de respect et d’obéissance pour tous ces décrets et arrêtés émanés de sa sagesse » (procès-verbal des 3,4 et 5 février 1790 conservé aux archives départementales sous la cote L1494). Avant de procéder à l’élection de la Municipalité, il convient de nommer un président, un secrétaire et trois scrutateurs.

Par 47 voix contre 36 est nommé président « Messire François Hélène de NESMOND, seigneur de BRIE ». Il est proclamé élu par les trois doyens d’âge, Mary MAYOUX, François MACHENAUD l’aîné et Jean GRELLIER. Le secrétaire est Pierre MACHENAUD-BLANCHON, élu par 43 voix contre 33. La séance est alors levée, car il est l’heure de déjeuner. A la reprise, les 2 élus prêtent serment et jurent de « maintenir de tous leurs pouvoirs la constitution du Royaume, d’être fidèles à la Nation, à la Loi et au Roi et de bien remplir leurs fonctions ». Le président fait alors procéder à l’appel des présents : 122 votants sont dénombrés. On prend acte des absents sans en préciser le nombre. Les trois scrutateurs sont alors élus à l’unanimité, il s’agit de Jean BOIS, Mary MAYOUX et Maurice MACHENAUD. La séance est alors levée jusqu’au lendemain matin. 4 février 1790 à 8 heures du matin, on passe enfin aux choses sérieuses. Par 111 voix contre 16, Roch BOISSIER DESCOMBES, licencié es lois du village de Chez MASSET, ancien garde de la forêt de la Braconne est élu Maire. Il s’installe au fauteuil de la Présidence et lève la séance jusqu’au lendemain. 5 février 1790, 8 heures du matin, on procède à l’élection des officiers municipaux. Sont élus à la majorité absolue, Pierre MACHENAUD, Jean MACHENAUD-BEAUCHAMP, Jean BOIS, Mary MAYOUX et Maurice MACHENAUD. L’unanimité se fait pour le procureur syndic, il s’agit de Messire MARTIAL GUILHAUD-DUCLUZEAU, curé de la paroisse. Pour sa part, le Conseil général de la commune est formé de 12 conseillers, il s’agit de Antoine BENETAUD, Antoine MARTONNAND, Pierre DUMOUSSAUD, Samuel PILORGET, Jean PARRENTAUD, Jacques TALLON, Jean MESNARD, Jean DELORIERE, Jean DUBOIS, Jean DAUDET, François MACHENAUD JEUNE et François DERVIERE. L’élection du premier maire de Brie

Conseil Municipal de 1938

Al’issue du scrutin, tous prêtent serment. Ainsi s’achevait l’élection de la 1ere municipalité de BRIE. Eugène DUBOIS dans son « essai de monographie » mentionne pour 1er Maire Jean PARENTAUD, celui-ci ne sera que le second. Les pièces d’archives étudiées par Philippe CERTIN, ne semblent pas avoir été connues par Eugène DUBOIS. La constitution et la grande loi organique du 28 pluviôse  an VIII (17 février1800) modifient complètement le système : le Maire étant nommé par le pouvoir exécutif, choisi parmi les Conseillers municipaux. La loi du 23 juillet 1870 permet de choisir le Maire parmi les Conseillers municipaux.  Après la chute de l’Empire, les lois de 1874, 1876 et celle du 28 mars 1882 étendent à toutes les communes le système de l’élection des premiers magistrats par le Conseil municipal. Aujourd’hui, Michel BUISSON, élu le 28 Mars 2014 à 21H10 est le 30ème Maire de Brie après 25 ans de mandat comme 1er  adjoint.

Notes de Jean-Pierre Guillou, d’après les archives municipales, départementales et les recherches d’Eugène Dubois et Philippe Certain